UNE TRIUMPH TRIOMPHE !

 

Dimanche dès 6 heures 30, les aficionados des belles mécaniques étaient réunis, sous la pluie, place Balmat à Chamonix. Au départ pour la septième édition, ils étaient 99 équipages de deux personnes… Au retour à Chamonix, ils étaient toujours plus de 90. Un succès pour le cru 2004 du TMB, version voitures anciennes.

 La plus ancienne : une Lancia Lambda de 1926. La plus rare sous nos climats : la Puma 1600 GT de 1974 fabriquée au Brésil. La seule, l’unique : la Peugeot 403 Coupé René Bernard.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanderons les non-initiés. Mais des véhicules de collection bien sûr ! Quelques-uns parmi ceux qui ont réalisé, dimanche 12 septembre les 410 kms(sans compter les raccourcis plus long) du Tour du Mont Blanc.

99 amoureux de belles voitures qui auront bravé la pluie, le froid, le soleil ardent, la brume, selon les pays traversés (la France, l’Italie et la Suisse), toujours dans la bonne humeur et le respect des règles de conduite. Dans certaines pas de ceintures ni de feux de détresse, mais dans toutes quelques chose qui fait rêver les piétons.

La première étape avait lieu à St Pierre en Faucigny, sous une pluie battante, mais surtout après l’épreuve du fléché allemand… Seuls quelques copilotes ont réussi à déchiffrer l’arête de poisson dessinée sur la carte, qui est restée en travers de la gorge de beaucoup d’autres ! Après un petit déjeuner  bien mérité, direction le Grand-Bornand où le pilote devait passer entre deux cellules de chronométrage en 35 secondes : pas si simple de s’approcher au plus près !

Le très bon reblochon de St Jean de Sixt  attendait les équipages entre 9h et 11h, les décapotables se dépêchaient alors de reprendre la route, histoire de ne pas trop mouiller les sièges. Le Col des Aravis était invisible sous les nuages, mais la pluie a cessé vers Beaufort pour la dégustation du fameux fromage éponyme. On a enfin pu découvrir les superbes paysages offerts dans la montée du Col du Pré et au barrage de Roselend, profitant en direct de la désalpe. Après la montée du Col du Petit St Bernard (2188m) et l’impression de passer de l’automne à l’été en traversant la frontière italienne, le repas du midi (ou de 15h pour certains) attendait à Morgex au restaurant Cave du Vin Blanc. Les chalets de pierre prenaient le pas sur les chalets en bois de la Savoie. A l’arrivée en haut du Col du Grand St Bernard (2469m), la suisse nous accueillait avec un froid d’hiver, heureusement que le café était chaud à Bourg St Pierre. Pour monter au lac de Champex, il valait mieux un chassis un peu haut pour passer les derniers lacets en travaux. Le col de la Forclaz fit fumer l’aïeule, la Lancia Lambda dut en effet s’arrêter quelques mètres avant le sommet. Les derniers kilomètres parurent les plus longs, impatience d’arrivée après plus de douze heures de route. Mais les spectateurs attendaient en nombre les superbes voitures, en face du Casino de Chamonix, enfin.

Organisé par le C.L.U.B. Savoie aidé d’une cinquantaine de bénévoles et de nombreux sponsors, ce rallye était l’occasion de se retrouver entre passionnés avec un brin de compétition. Venues de Belgique, de suède, d’angleterre, de corrèze, du jura…Les voitures ont pratiquement toutes monté les différents cols du parcours (Aravis, Saisies, Pré, Roselend, Petit et Grand St Bernard, Forclaz, Montets).

Le premier équipage féminin à Chamonix fut celui de Mugnier M-Paule et Beal Agnès sur R8 Gordini de 1967 suivi de Chevassu Michèle et Laurence sur Alfa Romeo coupé Bertone de 1971 et de Moge Sandrine sur 4CV décapotable de 1950. La première voiture du groupe D, c'est-à-dire née avant guerre, appartient à Gilles Renault qui roulait en Citroen 7C de 1934. Pour le Groupe E (1946-1960) la Lancia Aurelia B20S de 1956 est arrivée en tête de sa catégorie grâce à son pilote Christian Robin. La Triumph TR4 Airs de Patrick Rosnoblet a fini première toutes catégories et donc du groupe F (1961-1970). Enfin pour les voitures plus « récentes » fabriquées entre 1971 et 1979 (groupe G), la Ford Escort 1300 de Patrick Baron a dépassé les Porsche, Alfa Roméo et autres Alpine Renault. Un spectacle de qualité que vous avez peut-être aperçu au détour d’un lacet.

 Rozeen FLOHIC ( Le Dauphiné Libéré)



Accueil. L'association. L'épreuve. Edition 2013. Archives. Liens. Espace presse. Forum.
© 2010 DF
Photos.