© 1998-2013     DF            Mentions légales

Nous avons eu de nombreuses demandes au sujet du bon reblochon qui était à l’arrêt de St Jean de Sixt, voici le site direct de Sandra et Pierre.

Photos. Classements 2010.pdf
Classements
Liste des engagés
Liste engages 2010.pdf Edition 
2010

Un week-end autour du Mont Blanc.


Samedi 11 et dimanche 12 septembre, la place du Mont blanc à CHAMONIX accueillait les voitures du 13ième TOUR DU MONT BLANC.  Après trois ans à l’hôtel MERCURE aux Bossons, LE TOUR DU MONT BLANC faisait son retour au centre de Chamonix, ce qui fut très apprécié par l’ensemble des participants.

80 équipages étaient présents pour cette édition de 2010. Le samedi après midi à partir de 15 heures, les pilotes prépareraient leurs voitures (installation des plaques, des autocollants…) sur la Place du Mont Blanc. De nombreux spectateurs admiraient  ces anciens bolides. Parmi eux l’ancienne championne de ski Marielle GOITCHEL. En fin d’après midi les voitures prenaient le départ du fil rouge (épreuve qui consiste à suivre le fil pour trouver le bon chemin). Les concurrents prenaient la direction de la plaine, puis Domancy avec sa célèbre côte connue des cyclistes, pour enfin arriver au CASINO DE SAINT GERVAIS au Fayet, qui offrait un cocktail. Puis retour à l’hôtel ALPINA à Chamonix, qui accueillait les participants durant ce week-end.    

19 heures 45, briefing pour donner les dernières informations aux concurrents. Ensuite direction le dernier étage de l’hôtel ALPINA, pour prendre le diner dans le restaurant panoramique « Le Vista ».

Après une bonne nuit de sommeil, le premier départ était donné le dimanche matin à partir de 6 heures 30. Les voitures s’élançaient de minute en minute. A 7 heures 35 partait Jacky ZAGGIA avec sa Catherham Super Seven, le seul pilote ayant participé au treize éditions. Certaines avaient un peu de mal à démarrer, mais tout rentrait dans l’ordre. Comme l’an dernier deux catégories étaient au départ, le catégorie Grand Touriste (GT) avec un road book simple et sans piège, et la catégorie Navigation (NAV) où le copilote à un peu plus de travail.

La première étape conduisait les voitures à SAINT PIERRE EN FAUCIGNY, pour prendre le petit déjeuner offert par la municipalité. Avant l’arrivée à SAINT PIERRE, les voitures passaient à Ayse (célèbre pour son vin !), où les premières difficultés commençaient pour la catégorie Navigation. Le premier fléché non métré du jour conduisait les concurrents sur le coteau  où les vignes attendent les vendanges. A la sortie  d’Ayse, la case miroir à fait de nombreuses victimes. Après le petit déjeuner, direction Saint Laurent où une carte attendait les copilotes. Pour les GT, la carte était sans difficulté, la route à suivre était en rouge et en plus ils avaient des indications pour ne pas se perdre (Les églises, châteaux, cimetière … étaient indiqués). En revanche la catégorie Navigation devait trouver leur route en tenant compte des flèches dessinées sur la carte et des consignes du road book. La consigne du « chemin le plus court » n’a pas été respecté par de nombreux équipages, le faux CP Pince dans la montée à été poinçonné par de nombreuses voitures. Mais tout le monde trouvait la sortie et les voitures prenaient la direction de SAINT DE SIXT, pour la seconde pause de la matiné. Une dégustation de reblochon fermier (de Sandra et Pierre) offert par la commune et son office du tourisme attendait les concurrents. Puis direction La Clusaz. A la sortie de la station, cinq petites cartes (dans le désordre !) étaient proposées à la catégorie Navigation. Tandis que les GT montaient le col des Aravis par la route principale, les Navigations devaient tracer leurs cartes en respectant les indications données dans le road book. La première carte les emmenait vers une chapelle à La Clusaz. Ensuite c’était la carte du col des Aravis, puis La Giettaz, puis Flumet et enfin Notre Dame de Bellecombe. La dernière indication dans le village de Notre Dame de Bellecombe : « vous sortez par la petite balle », déboussolait plus d’un copilote. La solution, tout simplement les tennis sont représenté par une balle sur les cartes IGN. Tandis que la catégorie GT prenait la direction des Saisies, la catégorie Navigation devait déchiffrer un petit fléché allemand ou arrête de poisson dans le village de Crest Volant. La difficulté dans ce fléché, était de ne pas « louper » les deux premières « croix mission » au bord de la route, qui donnaient le point de départ du fléché (surtout qu’une troisième était dans l’arrête de poisson). Certains ont appris une nouvelle définition du verbe « jardiner » !!! Pour faire digérer l’arrête, aux Saisies, fléché non métré avec comme indication les routes à ne pas prendre. A BEAUFORT, lieu d’arrivée de la troisième étape, les voitures de la catégorie GT arrivaient les premières. Place Frison Roche les vieux bolides se reposaient  et les équipages dégustaient le célèbre fromage offert par l’office du tourisme de BEAUFORT et un grand merci à la commune de BEAUFORT pour son accueil. Après cette pause direction le Cormet de Roselend et ces paysages magnifiques  toujours autant appréciés par les participants. A Bourg Saint Maurice, la catégorie Navigation avait des pendules à déchiffrer pour trouver le bon chemin. (Arrivée par les heures et départ par les minutes). Pour vérifier que les concurrents passent par la bonne route des CP village devait être relevés. Ce nouveau type de CP consiste à relever la première et la dernière lettre des panneaux villages et lieu dit rencontré sur une distance donnée. Le franchissement du col du Petit Saint Bernard marquait le passage en Italie. Les voitures descendaient le col en direction du val d’aoste. Le déjeuner était servi à MORGEX au restaurant Le Valdigne. (Certains ont mangé à l’heure du goûter !). Après le ravitaillement des hommes et des voitures, direction Aoste où les équipages pouvaient admirer les chateaux de la vallée italienne, puis c’est l’ascension du col du Grand Saint Bernard. Au sommet les voitures basculent sur la Suisse. Au pied de la descente, le village de BOURG SAINT PIERRE et l’équipe de Fabrice ANCAY accueillaient les participants  pour une pause café. Puis direction Martigny par la vallée des abricots. Les voitures passaient les deux dernières difficultés théoriques (col de la Forclaz et col des Montets), mais une troisième, pas prévu au road book les attendait. En effet des travaux à Argentière, avec une circulation alternée, bloquaient les voitures pendant plusieurs longues minutes. A l’arrivée à CHAMONIX, des notes littéraires indiquait la route pour aller jusqu’à l’arrivée (pour la catégorie Navigation). Un dernier CP dans le rond point mettait un terme à cette édition. En fin après midi, les premières voitures arrivaient et se garaient sur la Place du Mont Blanc.

En début de soirée, tout le monde était réuni à la salle « Alpina » de l’hôtel pour la proclamation des résultats. Nous remercions Mme Janny COUTTET, adjointe au maire de Chamonix, Mme Sylvie CEFALI, conseillère municipale de Chamonix et Mme Sylviane PAGET, adjointe au maire de Saint Pierre en Faucigny, pour leur présence lors de cette cérémonie. La premiére coupe à être décernée fut la coupe de la plus vielle voiture. Cétait la Chevrolet Corvette C1de 1959 de Patrick MASSENAVETTE. Nous récompensions  les plus jeunes co-pilotes. En catégorie Grand Tourisme, Justin BOGAIN et Tony BARBOU, tout les deux 10 ans et en catégorie Navigation Valentin MULLER 14 ans. Le club étranger le plus représenté était le TEAM TRJECTOIRE HISTORIC, club suisse. Le club national avec le plus de voiture était le TEAM MG CONTACT, qui conserve son titre. Le B.A.C.2.S avec 3 voitures inscrites et 1 copilote gagne la coupe du club local venu avec le plus de voiture. L’équipage belge Dominique CRUYT et Sarah CLAR BOSON , venant de WATERLOO avec une Alfa Roméo Giula Spider de 1963 était la voiture venant du plus loin. En catégorie GT, l’équipage féminin suisse, Laurence WEGMULLER et Déborah VUAGNAT terminent première avec leur Volvo 123 GT de 1968. La deuxième place est remportée par Laurent et Valérie BRANDINI. Roland et Christine MEYER sur Simca 1200S de 1968 prennent la troisième place.

Dans la catégorie Navigation c’est l’équipage Joseph METRAL et Sylvie MOGE sur TRIUMPH Spitfire MK 3 de 1970 qui remporte pour la troisième fois le TOUR DU MONT BLANC. Les vainqueurs de l’an dernier Sylvie et Jean Christophe CHATAIGNER terminent second sur PEUGEOT 404 Cabriolet de 1962. L’équipage Belge Claude DISY et Brigitte LEROY complète le podium.  

Pour conclure la journée un buffet, offert par l’hôtel ALPINA attendait les participants.

Nous tenons à remercier l’ensemble de nos partenaires, nos bénévoles et l’équipe d’assistance Jacques et André MAULET qui nous ont permis d’organiser ce TOUR DU MONT BLANC.

Nous espérons que vous avez passé une agréable journée, sous le soleil et autour du Mont Blanc. Nous vous remercions de votre participation et nous espérons vous revoir l’année prochaine (10 et 11 septembre 2011).

Pour conclure au nom des organisateurs et des participants, nous disons un grand merci à Mme Janny COUTTET qui c’est battue pour que le TOUR DU MONT BLANC revienne au centre de CHAMONIX et nous espérerons que cela perdure.

A l’année prochaine.


Resume TMB 2010.pdf
Résumé
TMB 2010 Corrections.pdf
Nav corrections